Partage d’une dérive

Née en 2007, la revue lyonnaise Dérives consacre un deuxième numéro passionnant aux cinéastes libanais Akram Zaatari et algérien Tariq Teguia. À partir de films et vidéos (la revue est accompagnée d’un dvd), d’interviews, de textes critiques et de photos, l’ouvrage se consacre non seulement à ces deux cinéastes mais élargit son horizon aux travaux d’artistes liés au monde arabe.

Edito
« L’exploration du travail des cinéastes contemporains Akram Zaatari et Tariq Teguia est le point d’ancrage de cette seconde dérive. Akram Zaatari poursuit une recherche artistique inscrite dans le contexte de l’histoire récente et conflictuelle du Liban. Les films de Tariq Teguia explorent les failles et les lézardes laissées en Algérie par le conflit sans nom des années 90.

Comment se réapproprier et représenter un territoire confisqué et une histoire lacunaire, à l’encontre des images attendues et connues, ici comme là-bas ? Orientées par cette question, ces dérives mettent en lumière des travaux d’artistes portant leurs regards sur ces régions qui les habitent. »

Publicités
Cet article, publié dans LECTURES, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s