« Manières de voir, de raconter et de transmettre » par Nataša Petrešin-Bachelez

English version follows
Nataša Petrešin-Bachelez, co-directrice des Laboratoires d’Aubervilliers, commissaire d’exposition et critique d’art, développe une réflexion autour du projet d’Akram Zaatari présenté aux Laboratoires d’Aubervilliers en Avril 2010. Ce projet met en scène la conversation imaginée de l’artiste avec un cinéaste israélien inventé, baptisé Avi Mograbi.
A lire dans le Journal des Laboratoires
English version____________________________________________
« Ways of seeing, telling and sharing » by Nataša Petrešin-Bachelez
Nataša Petrešin-Bachelez, co-director of the Laboratoires d’Aubervilliers, curator and art critic, is developing a reflection on the project by Akram Zaatari presented at the Laboratoires d’Aubervilliers in April 2010. This project features the artist’s conversation with an imaginary Israeli filmmaker  called Avi Mograbi.
Read in the Journal des Laboratoires
Publicités
Cet article, publié dans ARTICLES, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s